« J’ai osé la thérapie en ligne »

    • 0

    « J’ai osé la thérapie en ligne »

    Category : paroles

    Bonjour, pourquoi avez-vous choisi de suivre une thérapie en ligne ?

    Bonjour, trouver un thérapeute qui convient n’est pas simple… Alors quand on arrive à travailler sur soi efficacement avec un psychologue et que celui-ci s’installe loin, c’est personnellement une vraie opportunité que de pouvoir poursuivre sa thérapie en ligne ; Je n’ai pas hésité.

    Recommencer de zéro avec un autre thérapeute aurait été compliqué, vraiment pas l’énergie de tout reprendre …

    Comment se déroule votre séance (où, quand, comment) ?

    A mon domicile, aux horaires convenus ensemble, dans une pièce au calme sans éléments extérieurs pouvant perturber la séance. L’idée, sur préconisations du thérapeute c’est de créer un environnement pour les séances qui ne soit pas source de distraction et surtout qui ne génère pas de stress.

    Vos rendez-vous se font à quel rythme ?

    Les rendez-vous se font soit à ma demande, soit programmés conjointement (en cas de suivi particulier sur des points précis, ou d’état psychologique compliqué).

    Quelles différences avec la thérapie en face à face ?

    Le cadre et le contact direct forcément, maintenant selon moi ce n’est pas l’essentiel dans le travail effectué.

    Peut-on vraiment se dévoiler malgré la distance ?

    Quand on travaille en confiance, ça ne pose aucun problème et puis c’est dans notre intérêt alors Oui !

    Comment gérez-vous les moments d’émotions intenses ?

    Avec la respiration, l’aide du thérapeute et … le paquet de mouchoir toujours à portée 😉

    Pensez-vous que ce type de thérapie puisse convenir à tout le monde ?

    Pourquoi pas, le mieux est de franchir le pas et de le faire dans les conditions préconisées par le thérapeute pour savoir si ce type de suivi nous convient.

    Comment vous sentez-vous après votre séance ?

    En règle générale, vidée mais sereine. Je prends un temps après la séance pour « encaisser » si besoin, puis j’en repars booster pour ma journée.

    Que diriez-vous aux sceptiques ?

    Que le mieux c’est de tester pour se faire sa propre opinion.

    Sophie, 40ans